Compte-rendu du Conseil Scientifique du 7 février 2005

vendredi 11 février 2005.
 

1 - Informations générales

Présentation des deux nouveaux membres :

Monsieur THERET, de la chambre du Commerce et de l’Industrie, qui dirige une entreprise de Bâtiments et Travaux Publics (TPO) et qui occupe les fonctions de Président du Conseil de Perfectionnement de l’IUT Génie Civil

Monsieur SAUBOST, délégué régional du CNRS, juriste de formation et qui a occupé les fonctions de directeur des ressources humaines au sein de plusieurs organismes de recherche.

M. SAUBOST fait part de sa démission suite à son élection sur proposition de M. CHAUMETTE lors du Conseil du 10 janvier au titre de personnalité extérieure. Ce siège lui donnait une voix délibérative au sein du Conseil, mais M. SAUBOST explique qu’il ne pourra pas participer pleinement au CS de l’Université étant donné qu’il est déjà membre d’office dans les CS de nombreux établissements de la région. M. RESCHE fait part de son regret que M. SAUBOST ait été déclaré candidat alors qu’il ne souhaitait pas l’être.

Remarques diverses :

M. RESCHE rappelle que les Pays de la Loire ont créé 32 commissions thématiques sur les investissements régionaux pour les 5 -10 ans à venir. Il signale qu’il serait important que les universitaires de Nantes y soient présents, notamment à la Commission pour les Assises de la Recherche qui se réunit le 10 février, à celle sur l’Enseignement Supérieur et celle sur les Relations Internationales.

Est abordée la question des « Pôles de compétitivité » et des « Pôles de compétences ». M. RESCHE rappelle que les premiers associent industriels et chercheurs. Les dossiers sont présentés par la Préfecture de Région, mais peu de dossiers seront retenus : 5 à 10 max. Aussi le Président insiste sur la nécessité de préparer des offres cohérentes. Il signale l’existence de plusieurs dossiers : le dossier Chantier de l’Atlantique / Airbus / Bénéteau, un dossier dans le génie civil, un dossier Science de la vie, un dossier sur le végétal en association avec Angers, un dossier sur les biotechnologies et la biothérapie. Selon lui, le dossier qui a le plus de chance d’être sélectionné est celui qui porte sur la construction mécanique.

M. RESCHE poursuit en signalant l’existences de projets inter-régionaux, dont : Un projet pour la région Bretagne associant INRIA, le CNRS et Rennes I, et un projet STIC (Pays de la Loire) qui pourrait s’associer au précédent si le projet Bretagne ne passe pas le premier tour.

Les « Pôles d’excellence » sont ensuite abordés. Il semble prévaloir un certain flou sur ce qui les distingue des « pôles de compétitivité ». A l’heure actuelle, seuls les CNRS disposent de « pôles d’excellence ». Mais là encore prévaut une autre distinction, entre « pôles d’excellence » et « centres d’excellence ». M. SAUBOST, sollicité, explique que le critère déterminant reste le projet scientifique et que le projet rentre dans les cadre du CNRS. M. RESCHE explique que les « pôle de compétitivité » sont en fait très récents, et qu’ils n’ont pas encore reçu leur labellisation. Ils sont sortis du rapport remis par M. Christian BLANC au Premier Ministre et devraient pouvoir s’articuler d’une région à une autre. M. THERET intervient. Il explique que ces « pôles de compétitivité » ont pour but d’associer industriels et universitaires pour mettre au point une offre commune destinée à l’étranger.

2 - Approbation des Procès Verbaux des précédents conseils

N°46 du 14 Juin 2004 : approuvé à 25 voix et 5 abstentions N° 47 du 28 Juin 2004 : approuvé à 26 voix et 4 abstentions N°49 du 20 septembre 2004 : approuvé à 25 voix et 5 abstentions N° 50 du 18 octobre 2004 : Approuvé à 25 voix et 5 abstentions N° 51 du 29 Novembre : Approuvé à 25 voix et 5 abstentions N° 52 du 10 Janvier 2005 : approuvé à 29 voix et 1 abstention

3 - Ré-élection de la nouvelle personnalité extérieure

Suite à la démission de M. SAUBOST, les membres du CS procèdent à un nouveau vote. Sont candidats Laurent LASSABATERE, jeune chercheur au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, dont la candidature est soutenue par le SNESUP et Jean-François THIBAULT, directeur de l’INRA, dont la candidature avait été présentée par le Président lors du CS du 10 janvier.

M. RESCHE rappelle que M. THIBAULT est un scientifique de renom qui dirige le projet PONAN (Pôle nantais Agro-alimentaire) au sein duquel sont associés l’Université de Nantes, l’Ecole Nationale Vétérinaire, l’INRA et l’IFREMER. Le but de ce projet est de mettre en place un pôle agro-alimentaire et de nutrition, mais aussi de récupérer une UMR qui a été supprimée.

M. LEGRAND et M. AUBRY prennent la parole pour insister sur l’intérêt de cette candidature dont ils estiment qu’elle renforcerait les liens entre l’INRA et les écoles doctorales de l’Université de Nantes, notamment pour la partie agro-alimentaire. M. CHAUMETTE fait part de ses réserves et rappelle que l’NRA a démarché des juristes de Nice et de Nantes et n’a pas donné suite. Il s’adresse au Président pour lui demander s’il n’y a que l’agro-alimentaire qui compte et s’interroge sur le sort réservé aux SHS.

Le Président me demande si je souhaite apporter un point d’information sur la candidature de M. LASSABATERE, soutenue par le SNESUP. Je fais part de ma surprise de ne pas avoir été prévenue avant le CS de cette ré-élection, ce qui m’aurait permis d’étoffer le candidature de M. LASSABATERE. Je rappelle que sa candidature est soutenue par le SNESUP, qu’il s’agit d’une candidature brillante, malgré les réserves émises quant à l’âge du candidat, et signale l’engagement citoyen de M. LASSABATERE au sein d’ATTAC.

Résultat du vote : M. THIBAULT est élu avec 27 voix. M. LASSABATERE obtient 9 voix.

4 - Elections à la Commission Permanente, Commission des Finances et Moyens, etc...

Le Snesup présentait deux candidats : Maria Caterina MANES GALLO pour la Commission Permanente du CS et Günter KRAUSE pour la Commission des Finances et Moyens ainsi que la commission du Théâtre Universitaire.

Membres élus à la CP CS :

Circonscription Sciences et Techniques, Technologie RANG A Jack LEGRAND (36 voix) Pascal GRESSIER (34) Nourredine MOUADDIB (33)

Circ. Santé RANG A Jacques Aubry (26) Guy Daculsi (25)

Circ. Droit, Sciences Economiques et de Gestion RANG A Patrick CHAUMETTE

Circ. Lettres et Sciences Humaines RANG A Guy SAUPIN

Circ. Sciences et Techniques, Technologie RANG B Corinne CADIOU (35)

Circ. Droit, Sciences Economiques et de Gestion, Lettres et Sciences Humaines Amina METTOUCHI, élue au second tour avec 28 voix

Elu Personnalité extérieure : pas de candidat

Elu Ingénieurs et techniciens : Myriam ROBARD (33)

Elu étudiant pour la CP CS : Bertrand DURIN

Elus Commission Des Finances et des Moyens : Günter KRAUSE J. AUBRY

Elu à l’Observatoire de la Vie Etudiante : pas de candidat

5 - Présentation des lignes d’action du Bonus qualité Recherche (BQR)

M. GIRARDEAU, vice-président, présente les principes du BQR, dont le financement est assuré par un prélèvement sur les crédits scientifiques des laboratoires ainsi qu’un versement du Ministère, et qui vise à soutenir la politique de recherche sous différentes formes (financement de colloques, soutien à la production de thèses, équipement, etc...). Il présente le BQR de 2004 et annonce l’utilisation prévisionnelle du BQR en 2005.

Ses propositions seront soumises au prochain CS, fixé au 21 mars 2005.

6 - Aides aux doctorants pour participation à des colloques

Les demandes et propositions de subventions pour la participation des doctorants à des colloques organisés en France, en Europe et à l’étranger sont présentées aux membres du CS. Le cas d’une école doctorale ayant classé deux candidates très proche soulève la question des critères d’attribution et de classement des candidatures. Il est rappelé en effet que pour un même labo, quel que soit le nombre de candidatures, une seule subvention peut être attribuée. Je demande si les écoles doctorales et les labos motivent leur classement. La réponse est non.

Mme DERMIDACHE soulève la question des doctorants handicapés dont les déplacements nécessitent un accompagnement. Existe-t-il un fonds spécifique pour financer ce sur-coût ? Le V.P. répond qu’il faut que ces étudiants fassent une demande de subvention chiffrée.

Un membre s’interroge par ailleurs sur le fait que les doctorants incluent aussi leur éventuelle participation financière dans leur prévision de budget. Il rappelle que c’est aux labos et aux écoles doctorales d’assumer ces frais.

Le classement pour attribution de ces subventions est soumis au vote et approuvé à la majorité. 4 membres s’abstiennent.

7 - Attribution de subventions aux soutenances d’HDR

M. CHAUMETTE fait remarqué que le nombre de subvention pour HDR a considérablement baissé (de 41 à 13) et s’interroge sur le règlement en vigueur, qu’il juge peu attractif car il ne vise à financer que les enseignants-chercheurs de l’Université de Nantes. Il souhaite que les candidats extérieurs désireux de soutenir leur HDR à Nantes puissent également bénéficier de cette subvention. M. GIRARDEAU lui répond que ces candidats sont rares. Le règlement est approuvé à l’unanimité, mais il est convenu qu’il sera à nouveau discuté pour l’année 2006.

8 - Changements de directeurs de laboratoires

9 - Questions diverses

Une demande de partenariat sous forme de subvention (soit 500 euros) émanant de l’Association BioChim pour l’organisation du colloque BioTechno’Ouest 2005 est approuvée à l’unanimité.



Forum