Compte-rendu CA 27 janvier

lundi 31 janvier 2005.
 

Compte-rendu (partiel et partial) du CA de l’UFR Sciences et Techniques du 27 janvier 2005

0.Approbation des compte-rendu des CA du 21 oct. et du 25 nov. A propos du compte-rendu du 25 nov., je me suis étonné de voir parmi les vacataires une collègue PAST et une chômeuse. Dans le 1er cas, il s’agit d’une erreur et dans le 2nd cas, le Directeur de l’IUP MIAGE nous a fait savoir que cela est possible dans certains cas. Les compte-rendu ont été adoptés.

1.Répartition du budget 2005. La partie pédagogique (412 k€ pour un total de 604 k€) sera traitée lors du prochain conseil. Il faudra prévoir un prélèvement pour les amortissements 2003 et 2004. D’autre part, nous avons effectué en 2004, 23000 h complémentaires alors que la Présidence ne nous en avait autorisé que 17 000. La différence (il faut compter en moyenne 50 € par heure complémentaire) devra être reversée à la Présidence et sera prise sur les budgets pédagogiques. Les grandes masses du budget ont été adoptées.

2.Modifications des statuts de l’UFR. L’adoption de ces modifications nécessite un vote majoritaire des 2/3 des membres en exercice du conseil. Le conseil en exercice est composé de 34 membres, il fallait donc 23 voix pour et nous étions 24 présents ou ayant donné procuration. Le 1er point était la création d’un département Sciences de la Terre et de l’Univers, c’est-à-dire la division du département SVT en deux, SV et STU. Le directeur du département SVT s’est prononcé favorablement. Eric Mercier pour les Sciences de la Terre a donné les arguments suivants : divergence scientifique : les Sciences de la Vie se rapprochent de la chimie alors que les Sciences de la Terre et de l’Univers se rapprochent de la physique. Il existe déjà une autonomie de fait sur le plan pédagogique et budgétaire. Les enseignants-chercheurs souhaitent être mieux représentés au sein de l’UFR (conseil scientifique - bureau du Doyen). Le parcours d’enseignement STU-physique introduit lors du passage au LMD doit “ monter en puissance ”. Le Doyen précise qu’il n’est pas question de demander des moyens supplémentaires (secrétaire par ex.) ; approbation d’E. Mercier. Le Vice-Doyen aux affaires générales (ancien directeur du département SVT) demande à qui il faudra s’adresser pour la gestion des crédits (logiciel NABUCCO), pour la saisie des charges d’enseignement (GEMO) sachant qu’actuellement, le département SVT a une secrétaire, la partie ST ayant un demi poste de secrétaire et 20% du temps de la secrétaire du département de chimie. Le directeur actuel du département SVT et E. Mercier s’accorde pour dire que ce sera toujours la secrétaire actuelle du département SVT. Le Vice-Doyen aux affaires générales s’en étonne sachant qu’il y a 73 enseignants-chercheurs de SV pour 20 de STU. Je formule ensuite 2 questions et 1 proposition :

  1. quel est le nombre de personnels de chaque département ? Le Doyen nous a donné le nombre d’enseignants- chercheurs par section CNU. En faisant le total pour chaque département, cela donne : maths : 49 info : 44 physique : 69 chimie : 54 SVT : 93 dont 20 pour STU et 73 pour SV. Il faut ajouter 1 poste en gestion et 4 en histoire des sciences. Il ne faut pas oublier les PRAG/PRCE, ATER, moniteurs, IATOSS qui ne sont pas comptabilisés.
  2. y-a-t-il eu une discussion et un vote au sein du département SVT ? Le directeur du département SVT a précisé que la discussion avait eu lieu mais qu’il ‘y avait pas eu de vote car un vote de département ne fait pas autorité et qu’il n’y avait pas le quorum.
  3. je propose que l’on procède à un vote séparé pour ce 1er point.

Un collègue de maths a précisé que personnellement il ne se sentait pas concerné mais que pour se prononcer, il a besoin d’un vote indicatif des collègues concernés. Un collègue d’info est intervenu pour dire que le vote était inutile puisqu’il lui semblait évident qu’il n’y aurait pas 23 voix pour. Le doyen a soumis tout de même ce point au vote. J’ai demandé un vote à bulletin secret. Résultat : 5 blancs ou nuls, 3 abstentions, 2 refus de vote, 9 oui et 5 non.

Le 2ème point concernait les modifications dues au passage au LMD. E. Mercier a demandé un vote à bulletin secret : il y a eu 23 oui et 1 non. Les modifications ont donc été acceptées. Le 3ème point concerne une nouvelle répartition des personnalités extérieures. Ma proposition d’1 représentant de la CARENE (communauté urbaine de St Nazaire) a été rejetée par 12 voix contre 10 et la formulation “ organisme partenaire de l’UFR ” a été retenue.

3.Modification du calendrier universitaire 2004-2005 La fin de l’année universitaire est repoussée du 2 au 4 mai. Modification adoptée.

4.Information sur le fonctionnement du 2nd semestre universitaire. Le directeur du 1er cycle a indiqué que le démarrage du 2nd semestre avait été aussi laborieux que celui du 1er et que beaucoup d’énergie avait été dépensé pour les modules de découverte et qu’il lui semblait nécessaire d’en réduire le nombre l’année prochaine, notamment en histoire des sciences. J’ai ensuite évoqué le cas de la collègue PRAG qui, nommée et habitant à St Nazaire, complète son service à Nantes, ce qui lui fait par semaine 10 heures sur 2 jours à St Nazaire et 10 heures sur 4 jours à Nantes, ceci tout en poursuivant une thèse en histoire des sciences. Le Doyen m’a fait remarquer que ce problème n’avait pas à être évoqué en Conseil d’Administration et devait se traiter avec les directeurs de département et du 1er cycle. Il a cependant indiqué que tout serait fait pour améliorer le sort de la collègue dès cette année si elle s’adresse aux personnes citées précédemment. Le directeur du département d’informatique a indiqué qu’il souhaiterait un conseil dédié aux incidences du passage au LMD sur l’emploi du temps des personnels et des étudiants.

5.Examen des dossiers FSDIE Les dossiers ont été présentés par : Association des Anciens de l’IUP de Chimie Biologie : réunion des anciens et nouveaux étudiants (400€). Cercle Naturaliste des Etudiants de Nantes : sortie naturaliste (640 €) IUP GCI : IUPIADES 2005, rencontres étudiants et entreprises (750 €) Subventions accordées. Le directeur du 1er cycle se demande comment inciter de nouveaux étudiants à faire des dossiers car tous les ans, ce sont les mêmes associations qui bénéficient de ces subventions.

6.Examen des dossiers de vacataires. Je demande à avoir les documents avant le Conseil pour éviter les problèmes signalés en début de compte-rendu. Le Doyen précise qu’il veut éviter le gaspillage de papier. Je propose un envoi par courrier électronique. La liste des vacataires est approuvée sans examen des dossiers.

Ph. Léone Elu SNESUP



Forum