Congrès 25 janvier 2005

mercredi 26 janvier 2005.
 

Election du bureau

Après un discours de politique générale, une séance de questions-réponses et la présentation des 16 membres du bureau (8 vice-présidents et 8 membres), le président Resche soumet au congrès l’approbation du bureau.

Le bureau est adopté par 73 voix pour, 41 contre et 5 nuls.

Le Président ouvre alors le débat sur le projet de loi d’orientation et de programmation de la recherche. Ce débat se conclut par le vote de la motion ci-dessous.

Motion adoptée par le congrès

Les membres des trois conseils de l’Université de Nantes, réunis en Congrès le mardi 25 janvier 2005 pour l’élection du Bureau, ont débattu du texte préfigurant le projet de loi d’orientation et de programmation de la recherche daté du 7 janvier.

Ils dénoncent unanimement :
-  la mise en place d’un pilotage de la recherche axé pour l’essentiel sur la recherche finalisée, qui dénie à l’université son rôle d’opérateur de la recherche dans tous ses domaines, et menace donc la recherche fondamentale, en particulier la recherche en sciences de l’homme et de la société ;
-  le détournement du projet de pôle de recherche et d’enseignement supérieur via la création des établissements publics de coopération scientifique, conduisant à un démantèlement des universités.

Ces orientations ne reflètent pas les conclusions des Etats généraux de la Recherche d’octobre 2004 à Grenoble.

Les membres du Congrès réaffirment le caractère fondamental du lien entre enseignement et recherche, et ce dès le premier cycle.

Ils se déclarent attachés au maintien de l’ensemble des missions de service public de l’université, ainsi qu’à l’administration de l’établissement par ses personnels et ses usagers.

Motion adoptée à l’unanimité.



Forum