Notes sur le CEVU du 9 octobre 2008

vendredi 10 octobre 2008.
 

14h15

1) Informations générales :
-  Retour CA : toutes les décisions du dernier CEVU ont été suivies par le CA. Le DU de l’IAE est transformé en université d’été.

-  Modification du calendrier des CEVU pour mettre au moins une semaine entre CPCEVU et CEVU par exemple

-  Bourses au mérite. Les nouvelles dispositions semblent plus défavorables aux étudiants.

Nouveautés, 3 types d’aide par l’état :

1 - bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux : étudiants avec des difficultés matérielles (aide complémentaire à celle de la famille)

2 - aide au mérite : remplace les bourses sur critères universitaires (BCU) et la bourse de mérite. Elle récompense "l’excellence" tout au long des études.

* en L : Bac à mention TB

* en M : meilleurs diplômés sur la liste des diplômés en L soit 20% de lauréats possibles par mention de licence (géré par le CROUS).

Dans les 2 cas, c’est destiné à un étudiant éligible à la bourse sur critères sociaux ou ayant un foyer non imposable.

C’est le CROUS qui fait les démarches (demande de résultats et prévient les étudiants)

NB : il est noté une nette baisse du nombre d’attribution de bourses cette année. C’est, parait-il, causé par l’évolution des bourses et que cela reviendra à des proportions habituelles l’année prochaine...

3- aide à la mobilité internationale, dans cadre du cursus d’étude.

Il existe d’autres allocations d’étude qui ne prennent pas le critères sociaux.

2) Approbation des relevés de conclusion des précédents CEVU

RAS. Mais, maintenant, M. Mortier est présent au CEVU pour noter les interventions et les votes et pour faire un relevé de conclusions. A suivre.

3) Mission Créativ’ : informations

Les responsables de la Maison de l’entreprenariat [1] (créée par l’UN avec les CCI et avec la participation de Nantes Métropole ; ancien Creativ’) sont venus présentés leur structure, les objectifs et les actions menées. Elle est en pointe avec Lille et Grenoble. Ces objectifs sont de diffuser la culture d’entreprise (d’entreprendre) et de susciter le gout et l’envie d’entreprendre. Ses missions portent sur :
-  la sensibilisation ;
-  la proposition d’UE à insérer dans les diplômes ;
-  l’accueille et l’orientation des étudiants et de leurs projets ;
-  la mise en places d’actions spécifiques (Doctoriales...).

Les étudiants concernés sont de tout niveau mais plus particulièrement en Master et Doctorat, aussi bien à l’université, à la CCI et dans d’autres écoles (à travers la MdE).

Ses principales actions portent sur :
-  des tables rondes, des conférences ;
-  l’intégration de modules ;
-  la participation ou l’organisation de salons ;
-  la mise en place du Permis d’Entreprendre (1er sem. 2009) qui est un volet du carnet de route
-  la mise en contact des étudiants (réseaux, avis...).

Pour plus d’information, je dois avoir accès à leur présentation d’ici peu et vous pouvez aussi consulter leur site Web : http://www.entreprendre.univ-nantes.fr

4) Planning de travail du CEVU

De nouveaux groupes ont été proposés :
-  bureau d’orientation pro (assez urgent car pour décembre)
-  extension des horaires de BU
-  accessibilité pour les étudiants handicapés
-  conditions des étudiants salariés

Voir l’article à venir.

5) Examen des modalités de CC pour le DAEU : il y a un questionnement sur le fait qu’il existe "un sup" sur le calcul global et un choix CC/Examen inhabituel.

Il y a eu une grande discussion sur les modalités pour finalement terminer par voter pour la propositions... Curieusement, ce sont les élus étudiant qui étaient les plus grand défenseurs de l’examen (au détriment du contrôle continu). Mon avis personnel est que nous avons à faire, dans ce cadre, à des étudiants en échec désirant reprendre des études. Aussi, il est fort probable que l’examen soit source de blocage et qu’il est préférable de donner plus d’importance au CC.

La solution retenue : Si la note du contrôle terminal est supérieure à la note du contrôle continu (moyenne des travaux personnels - 20% -, du contrôle partiel - 40% - et contrôle terminal - 40% -), c’est uniquement cette note qui sera retenue. L’examen devient alors une seconde session (un peu comme ce qui se fait dans certains Masters). L’étudiant peut aussi demander à être en tout CC.

Le vote : 13 pour, 6 abs

6) Tarifs du Master Santé Sociale :

-  en M1 : il existe des modules dont le tarif a été fixé par le CA cet été alors que les étudiants candidats avaient un autre tarif avant. Que faire ? Si il y a un problème pour l’étudiant, alors il a la possibilité de faire un recours.
-  en M2 : le tarif est supérieur au tarif "standard" mais c’est justifiable...

Le vote : 5 abs, 16 pour

7) Emploi des étudiants : information et, peut-être, tentative de simplification.

Plein de documents sont à disposition. A regarder et un débat ultérieur est possible. Je peux les fournir sur demande (emmanuel.desmontils@univ-nantes.fr)

8) Questions diverses :

-  Masterisation des enseignants (notes de M. Dumas à la liste "ensemble")

1°) Toujours pas de texte officiel du ministère sur les concours Sur le site intranet de l’université un espace est ouvert (Pages personnelles sur l’intranet) : il regroupe des textes nationaux et des documents locaux

2°) L’état du dossier. Un groupe de travail de l’UN (regroupant à parité des représentants des composantes et de l’IUFM) dont les missions sont les suivantes : définir des principes de la formation des enseignants, quels que soient les niveaux et les disciplines (un accord a été trouvé sur ce point), construire un cadre de maquette avec une double exigence (une formation réellement professionnelle et qui permettent des réorientations, via des passerelles, pour que ce ne soient pas des « culs de sac » comme il y a beaucoup de contraintes, le VP a désigné trois enseignants chercheurs pour tenter de tester des maquettes (STAPS, Sciences, Histoire). L’objectif du VP-CEVU est de proposer une charte (un cahier des charges) qui fixe un cadre avec des volumes horaires, et qui permettra l’instruction des projets. « Des négociations, parfois des renoncements, seront nécessaires »...

3°) Pour répondre à la grande inquiétude des étudiants sur l’année de transition, un courriel a été adressé aux étudiants inscrits à l’Université de Nantes (IUFM ou M1), pour indiquer qu’un dispositif leur permettra de s’inscrire au concours l’an prochain. L’UN se propose de mettre en place des dispositifs pour, en cas d’échec en 2009, de se présenter en 2010.

4°) Les Trois présidents d’Université souhaitent s’inscrire dans le même dispositif pour déboucher sur un ou des masters cohabilités par les trois universités. C’est aussi l’avis du recteur.

5°) Sur ces bases, un groupe de coordination est mis en place avec les 3 VP CEVU. Une adaptation souple aux conditions locales est prévue.

Lundi, il y aura un texte donnant la teneur générale des concours de recrutement.

Un débat a eu lieu ensuite à propos de la différence sur les formations pour les professeurs des écoles et pour les enseignants disciplinaires. M. Dumas a demandé que le président s’engage.

Une réunion des élus de la liste "ensemble" devrait avoir lieu autour du 20 octobre.

-  voile et examen. Suite à une demande de ma part à ce sujet, V. Lang est intervenu pour rappeler le texte du président de 2004 sur le sujet. Je peux vous le fournir sur demande.

-  Cas des étudiants boursiers : il y a des problèmes de remboursement d’inscription que échelon 3 et 4 ( ? ? ?). A voir par la DEVU

-  Proposition de motion UNEF

Les élus UNEF ont demandé que soit votée une motion (préparée à la hâte pendant le CEVU) concernant la difficulté des étudiants en terme de bourses et d’aide sociale. Le texte, après ajustements, est le suivant :

« L’université de Nantes, par le biais de son Conseil Des Études et de la Vie Universitaire du 9 octobre, s’inquiète des récentes annonces de Valérie Pécresse concernant les aides sociales : plus de 20 000 étudiants ont vu leurs bourses diminuer cette année, les allocations d’études sont remises en cause par un durcissement des critères pour y accéder (par exemple, elles ne concernent plus que les étudiants salariés), les aides au mérite se substituent aux bourses sur critères universitaires ne prennent plus en compte la situation propre de l’étudiant. A l’inverse, l’endettement des étudiants se développe, alors que la situation des étudiants s’aggrave depuis des années. L’université de Nantes, soucieuse des conditions de vie de ses usagers, demande à la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de créer d’urgence un plan durable d’aide financière à destination des étudiants. La réduction du taux d’échec à l’université ne pourra se faire sans résoudre les problèmes de précarité étudiante. »

Remarque personnelle : ce texte, préparé à la hâte, manque de précisions et de référence. Il aurait été mieux de le préparer à l’avance...

Vote : 9 pour, 8 abs et 3 contre

Fin : 17h50

[1] entreprenariat : mise en œuvre d’un projet



Forum